téléchargement (4)

Après l’annonce du décès de l’opposant André MBA OBAME, l’ambassade du Bénin au Gabon a été incendiée par des personnes non identifiées. A la suite de cette action condamnée par le gouvernement et les gabonais, plusieurs questions sont posées afin d’en savoir un peu plus sur ce qui c’est passé mais aussi sur la suite des évènements. En voici cinq qui reviennent dans les débats.

Tout d’abord, sachez que c’est un acte à nul autre pareil dans l’histoire du pays, les gabonais n’ont jamais incendié une ambassade pour une raison comme pour une autre. Si cette fois c’est arrivé cela traduit au de-là du décès, la frustration et la colère des gabonais non pas envers les étrangers mais plutôt envers les autorités en place

     1 Pourquoi avoir incendié l’ambassade du Bénin ?

C’est une question capitale car elle permet de comprendre les causes de cet incident. L’ambassade du Bénin n’est en réalité qu’une victime collatérale du courroux de ceux qui l’on incendiés. Il est raconté que certains partisans d’André MBA OBAME  accusent à tort ou à raison le Directeur de cabinet du Président de la République, Maixent Accrombessi qui est d’origine Béninoise, d’être le responsable du décès de leur leader après plusieurs attaques mystiques. Ces accusations peuvent faire rire certains qui les trouvent farfelues,  mais sachez qu’au Gabon les croyances mystiques sont encrées dans nos mœurs. C’est de même dans la plupart des pays d’Afrique noire. Ces accusations animent les débats, d’ailleurs dans un quartier de Libreville, un jeune homme me disait ceci au sujet de l’incendie : « s’ils l’en veulent autant, pourquoi ne sont-ils pas allés incendier sa maison ? Au moins ça éviterait de faire de l’amalgame ». Une question que beaucoup se sont posés tout en condamnant l’acte. Hormis ces raisons invoquées, aucune autre ne circulent à Libreville

    2  Les gabonais ont-ils de l’animosité envers les béninois ?

Les gabonais n’ont nullement de l’animosité envers les béninois. Cet incident isolé ne peut en aucun cas résumer les relations entre les gabonais et les béninois. Certains Béninois de Libreville se sont sentis menacés ce jour là, ce qui est normal. Mais en réalité, les gabonais n’ont pas de problème avec le béninois lambda au contraire tout va bien en dépit de l’animosité croissante envers le Directeur de Cabinet du Président. Les relations amicales entre ces deux peuples et avec les ressortissants d’autres pays africains peuvent se détériorer dans l’avenir si une solution n’est pas trouvée par les autorités. Une solution non pas répressive, mais qui intègre les avis et les interpellations de tout un chacun. 

    3 Les leaders du Front sont-ils pointés du doigt pour cet incendie?

Selon les déclarations faites à la télévision par le ministre de l’intérieur, ce sont des partisans du FOPA ( Front de l’Opposition pour l’Alternance) qui ont incendiés l’ambassade du Bénin et selon les informations qu’ils ont, ces partisans auraient agi sur ordre. Les ordres venant de qui ? Lui seul pourra nous le dire le jour où les enquêteurs trouveront les donneurs d’ordre. Hormis ces déclarations, rien ne dit que les leaders de l’opposition ont expressément demandé à leurs partisans d’aller incendier l’ambassade du Bénin ni que ce sont les partisans du Front qui l’ont incendiés car à l’heure actuelle, nous ne connaissons ni les auteurs ni les commanditaires, c’est à dire leurs noms et prénoms. Donc en attendant de les connaitre et de recueillir des preuves, les doigts des autorités semblent être pointés vers les opposants.

    4 Comment se présage l’arrivée de la dépouille d’André MBA OBAME ?

C’est la grande question que tous les Gabonais se posent. Comment ça va se passer quand la dépouille arrivera au Gabon ? Certains Kongossa disent que le pouvoir va refuser l’exposition à Libreville au profit de Medouneu, le village natal du défunt. D ‘autres disent que c’est impossible car cette décision pourrait envenimer la situation. Notons au passage que les membres du FOPA  envisagent d’exposer la dépouille au carrefour Rio pour un dernier hommage populaire. Cette initiative pourrait être refusée par les autorités. De toutes façons ce qui est presque certains c’est que les choses ne se passeront pas sans heurts quand la dépouille arrivera à Libreville. C’est pourquoi depuis l’incendie de l’ambassade du Bénin, la capitale gabonaise est quadrillée par l’armée, la police et la gendarmerie. Les institutions sont protégées 24H/24, même la prison centrale de Libreville. Les autorités mettront le jour de l’arrivée de la dépouille un dispositif sécuritaire exceptionnel pour contenir les émotions et les velléités des uns et des autres. Ce sera vraisemblablement un jour à haut risque au Gabon…Wait and see.

    5 Le climat sociopolitique aggrave t-il la situation ?

Un malheur ne vient pas seul comme on le dit souvent. Je pense que le climat actuel aggrave les choses. Parce que, le samedi qui a précédé le jour de l’annonce du décès d’André MBA OBAME, les partisans du PDG (Parti Démocratique Gabonais) avaient organisé une marche dite « Marche de la paix » – C’est dire combien de fois les choses vont mal- puis un grand meeting au carrefour Rio, lieu par excellence de l’opposition Gabonaise. Deux jours plutôt, les autorités avaient refusé un meeting au même endroit aux membres de l’opposition réunis au sein du Front de l’Opposition pour l’Alternance (FOPA). Cette injustice avait exacerbé les partisans de l’opposition qui ont vu là un moyen de les bâillonner. Ajouter à cette situation politique, les multiples grèves au sein de l’administration qui paralysent le pays depuis plusieurs mois avec son corollaire de conséquences sur l’économie et l’enseignement. Autant de raisons qui participent a détériorer le climat sociopolitique et ne présage pas d’apaisement les jours et semaines qui arrivent.

Vivement que le climat s’apaise.

The following two tabs change content below.
Barack Nyare Mba
Je suis un jeune Africain, de nationalité gabonaise, j'ai étudié au Sénégal et au Ghana. Je suis titulaire d'un Master 2 Audit et Contrôle de Gestion. La renaissance de l'Afrique passe indubitablement par la prise de conscience des défis de développement. C'est dans cet esprit que je crée ce blog pour partager avec vous mon regard sur l'Afrique en général et le Gabon en particulier. Panafricain je suis, panafricain je resterai.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *