post
SAM_0678_640x480

Dieuppeul vu d’un coté. @mbanyare

Par amour pour ce quartier et pour ses habitants, j’ai décidé de republier cet article afin de les remercier pour leur hospitalité.

Les Nigérians disent « travel and see » en Français on dirait « voyage et tu verras ». C’est une citation pleine de sens car effectivement le voyage est une incroyable découverte.  Je suis persuadé que la compréhension du monde et de ce qui le compose ne peut se faire uniquement chez soi.

Si  un jour  vous avez la possibilité ou l’opportunité de voyager que se soit dans votre pays ou à l’étranger, faites-le et vous en  reviendrai riche. Promis!

Depuis 5 ans maintenant je vis dans un quartier de la ville de Dakar appelé DIEUPPEUL.  C’est un quartier cosmopolite où règne une ambiance prompte à la cohésion, au mélange et à la tolérance.

Des mendiants_640x480

Vue du balcon, des talibés Baye Fall en train de récolter la dîme. @mbanyare

De mon balcon qui donne sur la chaussée, je suis spectateur privilégié d’une pièce de théâtre que m’offrent  quotidiennement les « Dieuppeulois » et ceux qui traversent le quartier. Les klaxons matinaux des bus de la société DAKAR DEM DIKK (DAKAR VA ET VIENT) et ceux d’autres véhicules sonnent le début du balai.

Accompagné de ma tasse de café et de ma clope, je regarde du haut de mon étage les élèves qui marchent vite pour arriver tôt à l’école, les travailleurs en voitures ou qui arrêtent des taxis, les étudiants qui attendent les bus très souvent bondés de monde.

Pour ceux qui n’ont pas de voitures, les transports en commun existent pour sortir du quartier. Les bus de DAKAR DEM DIKK (150 FCFA), les bus TATA et les « RAPIDES » (minimum 50FCFA) et les taxis (minimum 500FRCFA).

Les rues et les ruelles du quartier sont goudronnées et bien aménagées. Des arbres sur les allées pour faire de l’ombre quand il fait chaud, des bancs publics pour profiter des courants d’air. Les soirs quand je cherche l’inspiration je me rends dans l’un des espaces aménagés par la Mairie pour passer le temps et côtoyer d’autres personnes avec qui on discute sur l’actualité ou des histoires du quartier.

A DIEUPPEUL il y a plusieurs églises et Mosquées. Le Vendredi les musulmans vont paisiblement à la prière idem pour les chrétiens le dimanche. Lors des fêtes religieuses, les invitations  et les présents sont réciproquement échangées. Comme quoi on peut ne pas être de la même religion et vivre ensemble.

Des « Dieuppeulois » comme moi  ne sortent pas trop de leur quartier pour faire les achats. On y trouve la plupart des commerces :

Les boutiques sont à chaque coin de rue, boulangeries et pâtisseries nous régalent en friandises, des pharmacies et cliniques (clinique RABBI), restaurants, prêt-à-porter (Nara Boutique), et des bars comme chez Prospère qui font vibrer les Dieuppeulois le week-end.

illustration 2_640x480

Une écailleuse du marché Castor. @mbanyare

Le principal marché est celui de Castor, c’est celui où toutes les femmes vont faire les courses pour le déjeuner de 14H. C’est un milieu très effervescent. Plusieurs petits boulots y sont exercés : Vendeuses sur étables, écailleurs et écailleuses de poisson, pousse-pousse, vendeurs à la sauvette.

Dès 5h du matin des camions chargés viennent livrer les produits frais aux commerçants. Ce sont les choux, carottes, poivrons, légumes, poisson, viande, poulets etc. Avec des amis (es) nous y allons le dimanche pour acheter du poisson pour concocter un bouillon bien pimenté à la Tyson (Nom d’un grand lutteur donné à un type de piment). Rien de mieux pour nous requinquer après un samedi mouvementé chez Prospère!

La sécurité est bel et bien assurée à Dieuppeul. Il y a un commissariat qui couvre le quartier et ses environs avec une caserne de sapeur-pompier.

IMG00430-20140215-1205_640x480

Lors d’un match de basket avec des amis.@mbanyare

Le sport n’est pas absent des installations. Plusieurs terrains de football et de basket, un terrain de pétanque, des salles de gym et de musculation. Des compétitions y sont organisées régulièrement rassemblant ainsi tous les jeunes autour du sport.

Spectateur et acteur en même temps,  je participe aussi à cette pièce de théâtre en fréquentant mes amis Sénégalais et d’autres nationalités du quartier, j’assiste aux mariages baptêmes et décès pour marquer mon attachement aux gens du quartier qui m’ont accueillis bras et cœur ouverts.

Au Gabon mes proches m’appellent maintenant le Sénégalais, tellement j’ai adopté certaines de leurs habitudes et expressions. L’esprit africain c’est aussi cela, s’adapter quelques soit le pays car au fond nous vivons les mêmes réalités et partageons les mêmes valeurs. Bon séjour à Dieuppeul.

The following two tabs change content below.
Barack Nyare Mba
Je suis un jeune Africain, de nationalité gabonaise, j'ai étudié au Sénégal et au Ghana. Je suis titulaire d'un Master 2 Audit et Contrôle de Gestion. La renaissance de l'Afrique passe indubitablement par la prise de conscience des défis de développement. C'est dans cet esprit que je crée ce blog pour partager avec vous mon regard sur l'Afrique en général et le Gabon en particulier. Panafricain je suis, panafricain je resterai.