Comme il est pénible de regarder le JT de 20 H

images (2)Tous ceux qui regardent régulièrement le JT de 20 h ou de 19 h30 sur les premières chaînes de télévision nationale de certains pays d’Afrique, ont sûrement fait le même constat que moi. L’actualité est trop largement consacrée à la vie politique .

En regardant le Journal on est tenté de penser que rien d’autre ne s’est passé sur toute l’étendue du territoire national à part les activités des gens qui sont dans de grands bureaux ou de grandes salles en train de parler de ceci et de cela. Ce type d’actualité qui est souvent à la Une et durant tout le JT m’ennuie tellement que parfois au bout de 10 minutes je zappe  pour éviter de m’endormir. L’adolescent lui passerait moins de temps que moi à le regarder  ce genre d’information qui ne lui parle pas.

C’est marrant, mais je trouve que le journal de 20 H est devenu un défilé en images des activités des Hommes en cravates et des femmes en talons (HENC&FENT). C’est un ballet de réunions qui paraissent sérieuses avec des gens qui ont des airs déterminés. Certains inaugurent les chantiers en construction et d’autres font des Talk Show dans leurs tournées à l’intérieur du pays.

Dans certaines chaînes, ce sont d’abord et toujours les infos concernant le chef de l’Etat qui sont diffusées. Ensuite viennent celles relatives au premier ministre et ministres. Après vient le tour ses parlementaires et autres présidents d’institutions de la République. Enfin les colloques séminaires et conférences, un invité pour lire un communiqué et répondre à quelques questions, des brèves internationales sans images, et voilà, c’est fait le journal est terminé.

Apparemment le JT  ne concerne que les HENC&FENT, il n’y a pas grand-chose à dire sur le reste. C’est comme ça mais bon life goes on hein !  Parfois, comme images il n’ y a que leurs dons de cartons de poulet et de sac de riz aux populations, les meetings partisans dans le pays. On nous invite aussi aux visites de chantiers inachevés ou achevés (rares). Je n’oublie pas l’apologie du « faible » travail gouvernemental, les honorables et vénérables parlementaires en session ou plénière en train de lire des documents volumineux. Et de temps à autre, une rencontre entre le ministre et un ambassadeur venu faire ses adieux, et j’en passe. On y comprend souvent pas grand-chose, sinon rien pendant les 45 minutes voire plus que dure cet exercice.

Nos 20 H diffusent très vaguement et/ou de manière expéditive des informations relatives aux difficultés quotidiennes, Pas question de faits divers qui pourraient susciter la vigilance, encore moins la réalisation de reportages à la découverte d’un village, d’un savoir-faire ou d’une culture locale. Il y a des chaînes qui en dépit des difficultés qu’elles rencontrent font des efforts pour diffuser ces types de sujets.  Je suis mal placé pour apprendre à ces braves journalistes leur métier, « A chacun son bureau », c’est juste une critique du fidèle téléspectateur que je suis.

 Vous n’avez pas assez de moyens, je le sais, mais mettez quand même un nom sur un visage, synchronisez vos éléments, agrémentez le JT avec des informations qui atteignent tout le monde. Nous avons soif de conseils dans les domaines de la santé publique, l’éducation, la sécurité routière, l’administration, la culture, les arts et le sport. Ces informations sont importantes et utiles à tous sans exception, et en plus elles peuvent tout à fait partager le  JT avec l’actualité des HENC&FENT.

HENC&FENT : Pour désigner la bureaucratie