téléchargement

http://www.journaldutchad.com/article.

Alors qu’il doit s’ouvrir ce 23 mai à Libreville pour sa troisième édition, le New York Forum Africa (NYFA) essuie déjà de vives contestations. La société civile gabonaise rassemblée au sein du Front des indignés du Gabon multiplie depuis quelques semaines des campagnes anti-forum dans les médias et les réseaux sociaux et prévoit même d’organiser, comme lors des éditions précédentes, un contre-forum des «indignés» (23 au 25 mai) en guise de protestation.

Toujours très réactifs quand il s’agit de répondre verbalement aux dénonciations, les autorités gabonaises accompagnées du promoteur du forum Richard Attias ont contre-attaqué en tenant une conférence de presse pour répondre aux «indignés» et éclairer l’opinion sur le forum.

 Pourquoi s’indignent-ils ?

Je peux résumer l’indignation du Front des «indignés» du Gabon en ces termes : gabegie financière et inopportunité de ce forum.

Gabegie financière parce qu’il y aurait au total près 1 500 invités aux frais de l’Etat gabonais. Parmi eux des Prix Nobel, des économistes, des chefs d’Etat, des  hommes et femmes des médias, des hommes d’affaires, des stars de football, des jeunes entrepreneurs, des chercheurs de renom, en tout cas le gotha international. Pour les «indignés» du Gabon c’est de l’argent gaspillé qui n’impacte nullement le quotidien des Gabonais.

Inopportunité parce que les Gabonais ont en ce moment même des problèmes qui nécessitent les milliards de F Cfa dépensés pour ce forum. La santé, l’éducation, la sécurité, les nombreux problèmes de l’université Omar Bongo, la vie chère et j’en passe. Tous ces domaines doivent en principe être la priorité des fonds décaissés par l’Etat Gabonais.

 Que répondent le promoteur et l’Etat gabonais ?

De leur côté les autorités gabonaises et le promoteur ont répondu aux «indignés» lors de la conférence de presse du 16 mai, en affirmant que 80 % des fonds resteront au Gabon, car ils serviront à payer les hôtels, le transport, la restauration et la sous-traitance des PME gabonaises partenaires.

Autre aspect : les attaques personnelles à l’encontre du couple Attias que certain leader activiste comme Marc Ona Essangui accuse de se faire de l’argent sur le dos de l’Etat Gabonais. Le promoteur répond en affirmant que ce forum se fait avec « la casquette d’une fondation à but non lucratif » et que sa société percevra une commission de « 5 % » . Bla bla bla ou réalité, j’en sais trop rien.

Ce que j’en pense

De toute manière le New York Forum Africa 3 se tiendra même s’il tombe de la neige sous les tropiques durant ces trois jours (23 au 25 mai).  C’est un forum, donc un lieu d’échanges entre des hommes et des femmes d’expériences diverses autour d’un thème choisi par les organisateurs.

Le projet n’est pas mauvais en soi, toutefois les sommes engagées et les conclusions intangibles de ce forum poussent les gens à l’indignation. Depuis trois ans que ce forum existe les sommes décaissées par l’Etat n’ont jamais été publiées (donc pas une idée des commissions versées au promoteur). En plus on n’a pas encore vu ni ressenti les retombées factuelles au Gabon ni en Afrique des recommandations ou des accords qui ont ponctué les éditions précédentes.

Exemple, lors de l’édition 2013 du NYFA la libre circulation des biens et des personnes en zone Cémac (Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale) avait été annoncée à grandes pompes par les chefs d’Etat pour janvier 2014, nous sommes en mai et toujours rien. Ou encore le partenariat signé avec le groupe Gunver qui devrait faire du Gabon un hub de commerce des produits pétroliers sur la façade atlantique de l’Afrique. Que dire du fameux fonds de 200 millions de dollars qui servirait selon les initiateurs à former près de 100 000 jeunes d’Afrique centrale.

En somme trop de bruit et d’argent pour des résultats marginaux jusqu’à présent.

The following two tabs change content below.
Barack Nyare Mba
Je suis un jeune Africain, de nationalité gabonaise, j'ai étudié au Sénégal et au Ghana. Je suis titulaire d'un Master 2 Audit et Contrôle de Gestion. La renaissance de l'Afrique passe indubitablement par la prise de conscience des défis de développement. C'est dans cet esprit que je crée ce blog pour partager avec vous mon regard sur l'Afrique en général et le Gabon en particulier. Panafricain je suis, panafricain je resterai.

3 thoughts on “Quid sur le New York Forum Africa 3 ?

  1. Le regard critique des populations pour ce genre de forum est
    important:il prouve que les gabonais sont loin d etre des idiots comme ils en sont traités en occident ou encore ils sont bien loin d etre des benis oui-oui. Le gros handicap du nyfa, d apres mon humble avis, est que nous n en voyons pas encore les fruits. Mais peut-on reprocher a un nouveau né de ne pas savoir deja marcher dès sa naissance? Bref…A mon humble avis le nyfa est une superbe opportunité dans différents domaines. Il suffit juste de savoir la saisir.
    Bien des choses…

    • Une Opportunité pour les Gabonais dans leur majorité? Je ne pense pas.Je suis d’accord avec toi sur l’idée même du forum, Mais il n’y a rien de palpable à la suite. Ça fait trois ans déjà, ce n’est plus un nouveau né. Les sommes engagées sont importantes alors que l’UOB manque d’un peu de tout, les salles de classes sont bondées, les crimes reprennent. Il y a en tout cas des urgences et le nyfa n’en fait pas parti.

  2. Débat pertinent. c’est bien que la société civile porte un regard critique sur ce genre de forum, qui en général n’apporte rien de productif…
    rarrement en tout cas…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *