CHEF DE L’ETAT ET/OU CHEF DE PARTI?

logo disque partage_redimensionner

image google

 

C’est un constat qui est fait dans certains pays Africains, le chef de l’état est également chef du parti politique au pouvoir. Face aux enjeux sociopolitiques et économiques de nos pays, est-ce que cette double veste ne présente pas de danger pour le bon exercice du pouvoir et pour la démocratie ? Je vous donne mon point de vue.

En principe la politique est faite pour exercer un jour le pouvoir, et lorsqu’on a ce pouvoir et bien on l’exerce uniquement. Maintenant quand un chef d’État fait les deux simultanément c’est-à-dire endosse le rôle de chef du parti au pouvoir et chef de l’État, cela sans aucun doute risque de perturber son mandat ce qui n’est pas bénéfique pour un pays qui veut construire une démocratie.

Read More

La femme gabonaise est-elle émancipée ?

 

Une femme gabonaise

Autres temps autres mœurs, c’est le moindre que l’on puisse demander en ce qui concerne la place que devrait avoir la femme africaine dans une société qui se mondialise au quotidien et qui en même temps s’arc-boute sur ses traditions. Comment alors concilier les deux pour que la femme africaine joue pleinement son rôle de fille, de femme, de mère et de citoyenne ?

La solution a pourtant été trouvée, c’est l’émancipation de la femme. Émancipation ne veut pas dire aliénation. Certains par conservatisme exagéré refusent l’ouverture alors qu’elle seule garantirait une prospérité équitable de la société. Read More

Droits de l’enfant au Gabon : où en sommes-nous ?

La situation de l’enfance au Gabon n’est point digne d’un Etat qui se veut protecteur de ses enfants et de ceux qui vivent sur son territoire. Depuis de longues années déjà, des voix se sont élevées pour attirer l’attention des pouvoirs publics et des populations sur la nécessité de garantir et de renforcer les droits de l’enfant en République gabonaise. Les chiffres sur la situation des enfants sont aussi déplorables qu’alarmants, car que ce soit le droit à la vie, à la santé, à l’éducation, à la protection, ils sont victimes de toutes sortes de violation de leurs droits.

Selon l’Unicef, 62 % des enfants gabonais meurent avant l’âge de 5 ans. Ce taux est à la baisse quand on sait qu’il y avait 86 % de décès en 2010 et 92 % en 1990. Le taux de mortalité infantile qui est un indicateur du niveau de santé d’un pays est de 49 décès/1000. Si on le compare à celui du Sénégal qui est de 55/1000 avec une population de 12 millions Read More

Le Gabon vit au rythme des années 80-90

 etudiants_marche

L’histoire semble se répéter au Gabon et avec les mêmes acteurs, qui sait si ce sera avec la même finalité. C’est en substance ce que nous pouvons dire au vu de l’actualité gabonaise depuis le décès en 2005 du président Bongo. A quelques exceptions près, aucune période à part ces six dernières années  n’a été aussi similaire que celle des années 1985-1993.

Les libertés individuelles, la démocratie et la bonne gouvernance qui étaient en 1990 sous le régime de la Read More